Visite aux salons de l'auto à Genève, par le Docteur Danche

Au fil du temps, j'ai vu passer diverses photos du salon de l'auto à Genève en lien avec la DS, en voici un petit pot-pourri.

 

Ce salon se tient en Mars chaque année.

 

On commence avec le 26ème salon de Genève, en Mars 1956.

 

 

 

 

 

Vous remarquez la 2CV bizarre au centre du cliché.

Elle est made in Forest (avec ces curieux feux dans le pare-choc et un furoncle de haut de malle), mais pour la Suisse, et la plaque d'immatriculation est donc carrée.

J'extrais cette image d'une 2cv de fabrication belge contemporaine de l'excellent site de Vincent sur les 2cv belges.

Quant à la DS dans sa corbeille simplifiée, cette vue absolument superbe nous montre un essai de pédagogie sur le fonctionnement de l'hydraulique. Ça a dû grandement laisser perplexe certains visiteurs.  

Je n'ai pas de photo du salon de Mars 1957.

Mais il existe cette video muette montrant vers la fin quelques images de l'ID

Le salon de Mars 1958 expose le totem de la biennale, que je vous avais présenté ici.

Le salon de Mars 1959 expose la DS 176 de Coltelloni, vainqueur au Monte Carlo en Janvier 59, avec une jolie évocation artistique de l'un des catalogues DS.

 

On passe au salon de Mars 1960, avec les DS à ailes cendrier et une nouvelle oeuvre d'art rafraîchissante, montrant la légèreté de la suspension hydro-pneumatique.

L'événement sera couvert dans la revue du double chevron

Mars 61

Avec la nouveauté principale: le cabriolet DS.

Il parait que deux trois nouveautés mineures étaient aussi présentées sur d'autres stands.

Mars 63.

Les Suisses exposent un surprenant menhir des temps modernes pour exhiber le nouveau carénage

Avec cette incroyable video retrouvée par François dans les archives Pathé, avec cette ID19 faisant des pompes et le totem qui tourne doucement.

 

Je fais l'hypothèse que cette photo non localisée est celle du stand Citroën au salon de Genève 64 ou 65, le style de scénographie est vraiment parfaitement identique.

Nous voici maintenant en Mars 66, le 36ème salon, présentant la nouvelle DS21.

 

 

Personnellement j'avais juste cette photo d'ensemble du stand.

 

Mais François est allé bien plus loin, en me faisant suivre ces photos de l'installation.

On y lit "DW 21" sur la plaque de la DS non Pallas.

Vous vous souvenez peut-être qu'en Belgique, "DW" est le type officiel pour les DS19 à boite mécanique. Et en Angleterre, c'est pareil.

Pour autant, les Belges s'alignent pour la DS21 à boite mécanique et l'appellent DJ comme en France.

Il faut croire qu'en Suisse pour 1966 on était partis sur du DW pour les DS 19 à boite mécanique, et du DW 21 pour les DS21 à boite mécanique.

 

 

 

C'est lors du salon de Genève de Mars 69, donc en plein milieu de millésime, que l'Ami 6 laissera la place à l'Ami 8.

C'est à ce moment que sort ce rare petit carnet de 4 tissus spécifiques à l'Ami 8 qui m'a été offert par Huub sur un salon en hollande.

 

Ce tissu dit "coquillé", car évoquant la forme de la coquille Saint Jacques, sera abandonné dès le millésime 70: il n'équipe que les Ami 8 à freins à tambours (type AM3) de Mars à Septembre 1969.

Pointu!

 

Pour en savoir plus sur la sortie de l'ami8 (et la campagne de com "tout est 9 sur l'ami 8"), j'ai trouvé ce lien très intéressant.


Et enfin, revenons au salon de Genève pour évoquer le salon incroyable de Mars 1970, qui montre presque une SM (ou une GT40?) sur son affiche.

 

Avec toutes les nouveautés:

-Présentation du calculateur pour les versions ie.

 

- dans les trois langues parlées en Suisse!

- arrivée triomphale de la DSpécial, tout de blanc vêtue.

Elle a des cornets inox car c'est une DSpécial export Suisse.

Eh oui il ne faut pas s'y perdre!

 

 

Et, bien sûr, cette mythique SM blanche, avec ses inoubliables hôtesses, dans un environnement psychédélique.

 

 

Je conclus ce petit article avec un mot sur le lieu où se tenait ce salon.

L'endroit a été rasé et a fait place à des locaux de l'université.

C'était ici, quartier Plainpalais.

Ici quelques photos de 1981 (le salon déménagea en 1982 pour rejoindre Palexpo).
L'immeuble avec les pubs murales pour du tabac et des cuisines existe encore de nos jours mais l'impact publicitaire est moins évident.