Un mois, un garage, par le CESCQUAL

le garage d'Evreux - Première partie: l'avant-visite.

On m'a signalé bien des fois pour ma rubrique des garages Citroën ce bâtiment, à savoir la halle des expositions d'Evreux, située ici.

Régulièrement, des tacots Citroën y font halte sur la route de Normandie.

Moi-même je n'ai pas pu résister à prendre une photo avec ma DS1961, un jour que je passais par là pour aller sur la tombe de mes ancêtres normands.

Et sur place, il y a régulièrement des manifestations ébroïciennes en lien avec l'automobile, mais je n'ai jamais pu y aller (la date, une année sur deux, était en Septembre, peu pratique).

Mais les choses ont changé. Et en Avril 2023, je serai présent à celle-ci, pour enfin pouvoir découvrir l'intérieur de ce bâtiment, qui garde des détails de son glorieux passé de succursale Citroën.

 

 

Et voici une mise en bouche de ce qui suivra.

Partie 1: l'histoire du bâtiment et les photos d'époque des années 30

A sa grande époque, dans les années 30, le bâtiment est une célébrité du réseau Citroën.

Il fait deux fois les honneurs des éphémérides d'époque.

La succursale prend aussi une initiative publicitaire originale: elle installe, dans les deux sens de circulation, un calendrier éphéméride.

Une légende locale veut qu'un touriste, attendant sur place à minuit de voir opérer le changement de jour, aurait été alpagué par le concessionnaire, qui aurait réussi à lui fourguer une C4.

On comprend sur ces photos que le logo de haut de façade s'éclaire.

Et que l'intérieur du magasin d'exposition est une véritable cathédrale.

 

L'arrivée de la "7" est immortalisée par cette photo.

Ça parait fou, mais je n'ai retrouvé aucune photo des lieux après 1934.

En 1966 Citroën est pourtant toujours dans les lieux (le 18 avenue Foch est bien l'adresse de ce bâtiment).

Et en 1972 c'est le drame.

Citroën part en périphérie, et abandonne l'endroit à ... Mazda!

Il existe cette photo atroce de l'endroit.

Mais providentiellement, tout cela n'est qu'un coffrage qui pourra être retiré par la municipalité après le rachat du site et le départ des japonais.

 

Partie 2: les promesses de l'aube

Le 1er Avril 2023, Je vais me rendre avec le Cescqual sur place, pour voir les détails d'architecture encore en place, et tenter les parallèles avec ce plan d'époque.

Au programme:

la charpente métallique de la partie atelier

Les huisseries, qui seraient celles de 1930.

Les plafonds, qui seraient d'origine à certains endroits.

Des trucs machin, pour certains postérieurs aux années 30, mais intéressants.

Si les stands installés le permettent, le carrelage sera analysé par Regis (de la DRAC), avec comparaison avec celui qu'il a retrouvé et remis en valeur à la succursale de Lyon.

 

 

Partie 3 : le cahier des charges Citroën de la construction d'un garage de cette envergure.

Le document ci-dessous est une bible pour qui s'intéresse aux garages Citroën des années 30.

Il comporte deux sections qui nous intéresseront:

- un zoom sur la concession d'Evreux : plan, emplacement, organisation

- des conseils généraux pour la construction des bâtiments d'une Agence d'Automobiles

Rendez-vous à la mise à jour de Mai 2023 pour la suite!