Colle numéro 2: le Schmilblick Delpire, par le Docteur Danche

Voici une nouvelle colle, qui m'a plongé ces temps-ci dans des mandres de perplexité.

La question que me pose Jordi, propriétaire de l'objet, est: qu'est-ce que c'est?

Je m'en remets à vos propositions, écrivez-moi!


Voici donc l'objet, il s'agit d'un coffret au logo Citroën.

Appelons-le le Schmilblick, pour simplifier.

Est ce que le Schmilblick porte une marque?

Réponse oui: Delpire publicité, pour Citroën.

D'après le logo, on est dans les années 60.

Est ce qu'on peut ouvrir le Schmilblick?

Réponse oui: il possède 12 tiroirs, 3 sur chacune des 4 faces latérales du coffret.

Chaque tiroir dispose d’un petit ruban jaune fixé à sa partie inférieure, qui permet son extraction, et la révélation d'une multitude de petits objets métalliques incongrus.

le Schmilblick est-il complet?

Difficile à affirmer, puisque pour cela il faudrait comprendre avec certitude l'usage de ces objets métalliques.

Les voici en gros plan.

Pas de notice, rien: bonne chance.

Alors, à quoi ça sert?

 

Personnellement je pense à une boite de jeux de patience, où il faudrait trouver la solution pour séparer des pièces qui sont réunies et semblent ne pouvoir que rester solidaires.

Pour autant, sur les photos, le fonctionnement de la plupart du contenu de ces tiroirs m'échappe complètement, et il manque certainement des pièces.

Et puis dans ce cas, quel était au juste l'objectif publicitaire?! Montrer que l'entretien d'une Citroën est un vrai casse-tête?

 

Mon ami Tungstène, quant à lui, suit une toute autre voie pour l'explication du Schmilblick, puisqu'il penche pour du matériel de camping.
Tout y est : piquets de tente, goupilles, mousquetons, et Tungstène prétend même se souvenir de ce slogan : "Les tentes Delpire, elles respirent."

Bref, il y a vriament de quoi se perdre en conjectures.

 

---------------------------------------
La réponse.

La réponse a été apportée par le Dr Estipallas, qui nous envoie même cette photo à l'appui, montrant l'ensemble des casse-têtes qui sont présents dans la boite jumelle qu'il possède, ce qui montre donc que la boite de Jordi n'est pas tout à fait complète:

Estipallas a même habillé sa réponse dans sa feuille de chou rurale et Citroëniste sous la forme d'une lettre ouverte qui m'est adressée, et que voici:

http://le-grenier-estipallas.blogspot.fr/2015/03/le-schmilblick-delpire-lettre-au.html

J'avoue que je ne saisis pas précisément l'objet de la polémique que semble vouloir lancer par cette lettre cet universitaire provincial, mais je crois comprendre qu'il s'imagine dans une guerre de clochers dont l'un serait nommé Delpire et lui appartiendrait depuis plusieurs générations.

Eh bien! Foin* de guerres picrocholines et de querelles de bouchures*, je lui laisse bien volontiers ce domaine Delpire. Qu'il se sorte un peu les doigts pour écrire plus vite ses articles, plutôt que d'annoncer après coup tout ce qu'il a en réserve, et les incidents de frontière seront vite derrière nous.

 

* noter à quel point j'essaye d'utiliser des mots intelligibles pour notre ami.