Une visite du stand Citroën au 45 ème salon de l'automobile, par le Docteur Danche

 

Nous sommes en Octobre 1958.

Bienvenue à vous pour cette visite guidée du salon de l'auto 1958, où seront présentées les voitures de l'année-modèle 59.

 

Au niveau DS, le salon est l'occasion de la présentation du break ID (présérie) et de la DS Prestige. Le premier cabriolet est aussi exposé par ailleurs sur le stand Chapron.

Juste devant la DS prestige il y a une maquette du fonctionnement du circuit LHS.
Il était grand temps, non?


 


La mise en scène réutilise en serpentin le concept de la "corbeille" qui avait lancé le mythe DS au salon 55.

La décoration est faite de pavés parisiens, deux modèles de break pré-série sont présentés, il y a une version "break et une version "familiale".

Les coloris ne sont pas très tranchés, et il faut pas mal de temps pour reconnaitre l'un de l'autre.

Pour vous aider, la version "break" est à côté de la berline DS (reconnaissable à différents détails dont ses catadioptres sur ailes arrière), tandis que la "Familiale" est à côté de la berline ID Luxe, le plus proche de la DS prestige.


Par ailleurs le haut des sièges du break est en skai clair à l'avant et brut métal à l'arrière (arrière replié sur certaines photos), tandis que le haut des sièges de la familiale est partout en skai foncé.

Ca pourra vous aider pour vous repérer sur les photos qui suivront.

Exemple ci-dessous: on est de l'autre côté de la barrière par rapport à la DS et les sièges sont foncés, c'est donc... la familiale. Bravo.

 

Un petit florilège de photos de ces très intéressants modèles de break pré-série, qui comportent des écarts très significatifs avec ce qui sera retenu un an plus tard pour la série.

Le sujet a fait l'objet d'un Dancho-Expert.

Voici le break en détail.



Et voici la familiale.

Sur cette photo ci dessous on relève aussi, aux sièges, que la berline ID (en haut à gauche) est une finition Luxe.


Vous l'aurez compris, le break et la familiale n'ont pas la configuration qu'on leur connaitra de série: en série, la familiale n'aura pas de strapontins et sa banquette arrière sera très reculée.

En fait ce qui a été présenté au salon 58 sous le nom de "familiale" c'est ce qui s'appellera en série le break Confort.

Et ce qui a été présenté sous le nom de break s'appellera le "break Luxe".

 

Preuve à l'appui:

Pierre Bercot fait les honneurs de la Familiale à René Coty:

"comment ça, une familiale qui aurait des strapontins en quinconce?" semble penser le Président.

 

 

"Ca, ça s'appellera un break, allons, Bercot!"

Bercot (baissant la tête): "oui, Monsieur le Président."

Un peu plus loin, sur son propre stand, Chaproot propose son premier cabriolet sur base DS19.


Et enfin, j'ai aussi ces photos des essais presse à Montlhery, qui se faisaient en parallèle du salon.

La photo est extraite de "Quattroruote" n. 34, novembre 1958, p. 84.
Elle est prise Vendredi 3 Octobre 1958, à Montlhery, ce sont les voitures mises à disposition des journalistes pour le salon de l'auto à Paris.

 

 

 
Et il se murmure que c'est Sherlock Holmes himself qui était l'essayeur pour les magazines anglais....
Nb: en fait il s'agit de John Bolster, journaliste à Motor Sport.