Un mois, un garage Citroën, par le CESCQUAL

la succursale Citroën de Louviers

Dans l'ambition architecturale de Citroën dans les années 30, il y avait plusieurs signes distinctifs faciles à identifier de loin.

L'un était un grand arc près des vitrines, comportant deux matériaux (brique et plâtre) formant une découpe de couleurs.

On retrouve par exemple ce motif au garage de l'Europe à Paris (qui a survécu)

Ou à la succursale de Boulogne sur mer (qui a survécu et est désormais un théâtre)

 

Un second motif était une rotonde, pour les garages dont la situation le permettait. On liait alors le motif précédent avec un arrondi très harmonieux.

En voici quelques exemples.

Brest - Lambézellec (détruit)

Jolie carte postale du garage de Lambézellec (Finistère)

Lambezellec étant à l'époque un faubourg de Brest, on peut donc dire aussi que c'est la concession de Brest.

Dans tous les cas, il n'a hélas pas survécu à la guerre (reconstruit après guerre place de Strasbourg, puis à nouveau détruit dans les années 2000)

 

Versailles (détruit)

Superbe rotonde en lien avec le prestige de sa ville d'implantation.
Il n'en reste rien.

 

Saint Germain en Laye (détruit)

La rotonde était ici concave, épousant la forme circulaire de la place comme sur certaines places célèbres, telles la place du théatre de l'Odeon dans le quartier latin ou celle du Quattro Canti à Palerme.

 

Notez les ferronneries autour du chevron, qui sont bien visibles sur la photo de nuit, on les retrouvera sur le garage de Louviers.

Au passage, j'adore les petites hésitations sur le partenaire pour l'essence.

Par contre, désolé de vous dire que ce garage a été entièrement détruit, remplacé place royale par un bâtiment très pauvre que je n'ose même pas vous montrer.

 

Niort

Dans un style très proche, j'ai aussi ces photos mais l'ancien garage de Niort au 82 avenue de Saint Jean d'Angely est aujourd'hui entièrement rasé.

Louviers

Et enfin, il y a le bijou, le miracle.

J'ai nommé la concession de Louviers, située ici, et dont le coeur Citroëniste bat probablement toujours, camouflé de nos jours sous l'apparence d'un garage Peugeot.

 

Bon, alors, on en fait quoi de ce bâtiment à Louviers?

On le garde?

L'avis du Docteur Danche

Le question est mal posée.
La bonne question, c'est: comment on le garde?
Comment, concrètement, préserver ce bâtiment et le protéger à tout jamais?

Régis, pouvez-vous nous dire quel est votre plan d'action?



L'avis d'Ivan

Pas trop mal celui-ci. Mais ça fait loin de chez moi.

 

L'avis de Jérome

Magnifique cette page et j'apprécie le lien établi entre tous ces garages par l'arc des ouvertures verticales qui encadrent la baie centrale.

La question ne se pose pas, bien sûr qu'on le garde. Et on le remet dans son état d'origine ! Une fois de plus on constate l'enlaidissement apporté par les urbanistes et les architectes actuels. A croire qu'ils n'ont pas fait d'études. Il n'y a pas grand chose à faire : enlever les panneaux, revoir les huisseries, mettre la signalétique Citroën des années 30, même si on expose à l'intérieur des 208, 308 et autres Peugeot modernes.

 

L'avis de Régis (de la DRAC)

Je suis encore partagé entre vomir ou pleurer.... tous ces garages détruits étaient superbes, surtout celui de St Germain en Laye, avec son bel espace d'accueil avec son kiosque art déco qui vaudrait de l'or aujourd'hui....!!!
Louviers! Enfin un survivant! Bon, ce n'est pas le plus prestigieux, mais il a le mérite de survivre! Belle façade d'angle, belles arcades, et ce style délicieusement classique, plutôt typique des premières concessions, années 25!?
Pour moi, le style plus art déco et international (comme celui de Lyon) arrive plutôt à l'aube des années 30; mais ceci serait à vérifier!
Comme d'habitude, les enseignes ont disparu, les fines menuiseries en acier aussi; bonjour la monstruosité de l'aluminium de catalogue, et les enseignes panneaux bleues immondes.... du grand classique!!!
Mais architecturalement, tout est là; regardez le zoom sur la corniche et ses moulures dignes d'un palais!? La présence des briques, matériaux du lieu.... La concession est toujours un garage; on voit encore bien sa verrière sur la vue aérienne!!! Et le rond-point, qui est toujours là, bien-sûr!!!
Donc le plan d'action, Danche!?
Dépose des horreurs, et restitution des menuiseries métalliques fines et des enseignes.... plus une DS et une ami6, et le tour est joué! Restitution de la porte du garage années 30 ou de la grille après-guerre..... oui, ça fait du boulot, mais il faut savoir ce que l'on veut, non!? Et puis, ce garage semble toujours dans la même famille: les Dubreuil!?
Allez, en route...: "Sur la route de Louviers, il y avait un cantonnier...."

 

Verdict du Cescqual: la DRAC doit-elle préserver ce bâtiment?

Oui et au plus vite!