Un mois, un garage, par le CESCQUAL

Le garage Dussagne, "Central Garage" Citroën à Limoges

Une fois n'est pas coutume, on commence par une publication de la DRAC, qui nous éclaire sur l'historique de ce beau batiment situé en plein coeur de Limoges, 19 Boulevard Georges Perrin, ici exactement: lien Streetview

Voici une petite vue de nos jours de ce qui fut un garage Citroën dès 1934.

La photo des années 70 montre en plus un vrai magasin d'exposition dans l'immeuble presque en face.

Et si on remonte plus loin dans le temps, le garage était même préexistant à cet immeuble!

On se quitte avec quelques photos récentes.

Ici une photo de Cyril juste après la dépose des enseignes Citroen.

Et des vues en 2014 prises par Corsaire.

On relève aussi au passage la présence de maisons médiévales juste en face!
C'est à se demander si la construction en 1934 d'un garage en un tel endroit était bien opportune!

Que va nous dire Régis?!


L'avis du Docteur Danche

Magnifique, celui-ci!

Et si vous visitez un peu l'endroit dans Streetview, vous ne pourrez rater le sompteux garage Peugeot 1930 qui est juste à côté. Ce coin à Limoges est un nid!

L'avis d'Ivan

Moi, vous savez, la porcelaine, bof.

L'avis de Jérome

Moi, vous savez, Citroën, bof. Vous n'avez pas un garage Mercedes plutôt?

L'avis de Régis (de la DRAC)

C'est tout simplement sublime!!!
Je trouve presque ce garage encore plus beau que celui de Lyon, car il est plus petit, plus raffiné, mieux proportionné; ce qui est fabuleux à Lyon, c'est la taille, la monumentalité du bâtiment, son organisation.
Ce garage de Limoges présente aussi toutes les caractéristiques de l'architecture des années 30: la technique, la ligne, l'élancement et la verticalité, la composition par rapport à la rue. On voit bien dans la description, le soin apporté par le constructeur pour le positionner dans son îlot, à travers l'achat d'un bout d'espace public (comme à Lyon où le garage se cale sur le tracé d'une future rue qui ne verra pas le jour, et s'installe sur une rue existante, la supprimant; et Citroën demande à la Ville à ce que son garage soit en porte-à-faux sur une autre rue pour bien s'imposer!).

Ceci pour répondre à l'observation de Danche par rapport aux maisons à pans de bois à l'arrière du garage: il faut déjà se remettre dans le contexte de l'époque où ces "bicoques" n'étaient pas appréciées comme maintenant, voire démolies; en plus le garage est bien calé dans cette rue, apportant simplement la brutalité de sa nouvelle architecture.
Au niveau organisation, il semble que le volume ovale contienne les rampes et le reste du bâtiment le parking. C'est assez génial, et j'aimerais voir ça!
L'immeuble à coté, visiblement après-guerre, présentait le magasin d'exposition, et un autre bâtiment à coté, l'atelier; ceci exprime encore une fois de plus, un souci de préserver l'urbanisme existant en construisant 3 bâtiments; on aurait pu imaginer un seul immeuble à la place de tout le reste, comme à Lyon, combinant toutes les fonctions, mais dans ce cas le quartier aurait bien plus souffert!!!

Donc vraiment cet ensemble est remarquable à de nombreux points de vue; alors à quand une sortie Cescqual dans ce lieu extraordinaire!?

Verdict du Cescqual: la DRAC doit-elle préserver ce bâtiment?

Question mal posée puisqu'elle l'a déjà fait: le garage de Limoges a le label "XXème siècle".