Un mois, un garage, par le CESCQUAL

Le garage Citroën de La Ferté Saint Aubin (Loiret)

nous sommes dans le Loiret, entre Orléans et Vierzon, plus précisément ici

Une galerie commerciale décatie se répand le long de la rue.

Nous passons sans un regard, la route est encore longue.

Erreur.

Revenez en arrière.

C'est un ancien garage Citroën, les Ets Gillet, et les décos de façade en relief sont d'origine.

Alors Régis, tu t'en vas me le garder, celui-ci?

a Noter que cet ambitieux garage Citroën a remplacé un misérable boui boui Bignan tenu initialement par Gillet au même endroit.

On reconnait très bien le lieu du fait des briques rouges et blanches du batiment mitoyen.

 

L'avis du Docteur Danche

Pour moi ce truc n'a aucun intérêt, mais je teste les limites de Régis qui ne peut se résoudre à raser aucun ancien garage.

Ce bâtiment de La Ferté Saint Aubin fait partie de sa thérapie.

 

L'avis d'Ivan

Je viens d'envoyer le lien ainsi que les coordonnées GPS aux artificiers du Hezbollah.

 

L'avis de Jérome

Le coiffeur peut-il me mettre de côté le poster en vitrine avant démolition du bâtiment ?
En effet j'en fais la collec depuis les années 80.

 

L'avis de Régis (de la DRAC)

A première vue, c'est en effet moche, et l'intérêt n'est pas immédiat! Cependant, on peut constater que ce charmant petit garage de province qu'il a été, est encore complet du point de vue de ses maçonneries, toitures, détails architecturaux.... il a été simplement salement enlaidi par la suppression des anciennes menuiseries, la mise en retrait des nouvelles, et l’adjonction d'enseignes et détails commerciaux que seuls les enseignistes ont le secret!!!!
Finalement, le retour à l'état d'origine est assez facile, donc je ne vois pas la moindre raison de détruire ce vestige du passé citroëniste....
Donc je garde, et réinstalle un garage pour anciennes!
Et oui, mon pauvre Docteur, la thérapie va être encore longue...!!!

 

Verdict du Cescqual: la DRAC doit-elle préserver ce bâtiment?

A trois voix contre une, ce bâtiment ne sera pas préservé par la République.
Régis est invité à mener la restauration sur ses fonds propres.