Un mois, un garage, par le CESCQUAL

Gustave Baehr et Citroën à Paris

Gustave Baehr est une figure marquante du développement de Citroën,et il y a sur internet une excellente description de son riche et invraisemblable parcours (de la fondation de Lockheed France à ses brevets sur la fermeture des clapiers à lapins).

Voici le lien vers le formidable blog Citroëniste de Jerome Collignon:
http://jeromecollignon.blog4ever.com/blog/gustave-baehr

En ce qui concerne les garages à Paris, Gustave Baehr fonde une sorte de palace dédié à l'homme de goût, "Saint Didier Automobiles", rue des sablons, dans le 16ème.

Au programme, autos bien sûr, mais aussi tennis, patinoire ("American Skating Rink"), bar luxueux (voyez la page de Jerome Collignon), et plus fort encore: un salon permanent d'aviation.

Voici une vue du 6 Octobre 1931, lors du premier salon de l'aviation de Tourisme organisé par Saint Didier Aviation.

http://www.crezan.net/pag_f190/199_02.html!

Bien sûr les connaisseurs auront repéré sur ces photos que Saint-Didier vend avant tout des Citroën. Il n'y a qu'à voir les pubs Citroën près des avions en 31, ou, bien sûr, les carreaux blanc et noir qui étaient au sol la marque de fabrique des garages Citroën avant-guerre.

La mise en page des réclames dans la presse ne laisse d'ailleurs pas place au malentendu: à Saint-Didier on trouvera toutes les marques, mais surtout Citroën.

Mais à Paris, l'oeuvre de Gustave Baehr ne s'arrête pas là il a aussi fondé le "Centre Citroën de l'Est Parisien", 190 à 196 Boulevard Voltaire.

Et pour ce garage, Olivier a bien voulu m'envoyer des scans d'un document fantastique qu'il possède.

Il s'agit d'une brochure publicitaire, accompagnée de photos. La brochure est hélas incomplète. Mais les photos valent leur pesant.

 

Passons donc aux photos.

Voici la vue générale du building du boulevard Voltaire.

Notez le panneau Lockheed Service, je rappelle que Baehr l'a fondé.

Enorme ambiance Citroën Boulevard Voltaire!

Notez les chevrons sur les balcons de l'immeuble à gauche.

Un zoom vers le panneau Caltex.

Pourrait-ce être le fameux Gustave Baehr, ce petit Monsieur en blanc?

Et voici l'intérieur du garage.

La réception. J'adore.

Les ateliers équipés avec du matériel Américain!

Je me demande ce qu'est devenu tout ce matériel high-tech? Fourgué sur le bon coin?

Et enfin, voilà qui permettra sans doute à des spécialistes Traction de dater le shooting?

Dans le même lot acheté par Olivier, il y avait aussi 4 autres photos qui semblent bien du même garage mais prises à des époques différentes.

D'abord ces jolies photos plutôt des années 20/30 je dirais, avec les ateliers et le fabuleux bureau du directeur (on reconnait bien la forme extérieure des fenêtres donnant sur le boulevard Voltaire).

Et puis ces deux-là, qui sont de peu postérieures à la brochure, époque DS cette fois (sur la seconde on voit un poster!).

L'idéal serait d'interroger ces deux dames qui travaillaient chez Citroën boulevard Voltaire à Paris, Mesdames Capdeville et Barthelemy! (ce sont les noms écrits sur les cartels de présentation). Mesdames, si vous voulez témoigner, voici mon mail: docteurdanche@orange.fr

Alors quels vestiges avons-nous de tout ça?

Hélas il ne reste aujourd'hui rien du palace du seizième.

Rien non plus au 196-198 Boulevard Voltaire, ce sont deux immeubles modernes abritant Naturalia et Office Dépot qui ont remplacé le garage Baehr.

Juste à gauche de Naturalia, au 194, les balcons à Chevrons que l'on voyait sur les photos noir et blanc sont encore là, c'est un joli clin d'oeil.

Et du côté des publicités murales?

Bon allez, la prochaine fois que vous serez à Porte de Bagnolet, clignez bien fort des yeux, et vous la verrez peut-être réapparaitre.

 

L'avis du Docteur Danche

J'offre un baiser à la Russe à qui me ramène d'autres photos du garage Baehr du boulevard Voltaire à l'époque de la DS!


L'avis d'Ivan

Très belles photos. Je trouve que Danche est en progrès ces derniers mois. Mais on rentre à peine de vacances et il veut déjà nous remettre au boulot. Je dis non.

 

L'avis de Jérome

Ca y est? Déjà le 1er Septembre?
Ca revient à une vitesse, ces garages!!

 

L'avis de Régis (de la DRAC)

C'est splendide tout ça!
Des carreaux blancs et noirs à profusion, des structures béton avec des dessins de malade, des luminaires Art Déco à donner une crise cardiaque..... les ambiances incroyables, une technologie impressionnante.... et... plus rien!!! tout disparu, rasé!!!!! Un truc comme ça aurait dû être classé jusqu'au trognon...
Tout ça pour finir avec une photo Google que vous avez trouvé avec une 2cv passant devant le fantôme... fallait la trouver celle-ci!!! Comme quoi, les fantômes existent bien!!!!!
Quittons Paris où il ne reste plus rien, et trouvez-nous pour le mois prochain, un joli garage conservé de province!!! Enfin merci encore pour cette belle histoire humaine.