Les immatriculations des DS, par le Dr Danche

L'immatriculation d'origine est un graal dans la voiture ancienne française. (Je dis française, car à l'étranger, les numéros sont en général attribués à vie à une auto). Voici donc un petit Reader Digest sur la question, qui vous fera gagner du temps si vous êtes novice sur la question.

 

1- Comment dater une immatriculation?
Autrefois, il existait un site internet sur la question (SFPI).
Vous rentriez le numéro de la plaque, et le bouzin vous sortait la date.

Exemple ci-dessous:


Réponse du bouzin:

AQ 69, ce serait donc une immatriculation du milieu de l'année 1956?
bizarre vu l'auto?

Mais, renseignements pris, c'est bien une DS millésime 1956 (chassis 3468), transformée à l'époque en cabriolet pour la caravane du tour de France, et qui a ensuite subi différentes transformations, dont une transformation en BVM et un "rajeunissement" avec pose d'un avant post-62. Le bouzin, malgré les apparences, ne s'était donc pas trompé.

NB: le bouzin est désormais hors service.
Pour dater une immatriculation française (en mode FNI, avant le SIV), c'est moins facile, moins ergonomique, mais ça reste possible, voici les liens qui donne première et dernière plaque, année par année:

années 1950-59: http://plaque.free.fr/f_1950s.html
années 1960-69: http://plaque.free.fr/f_1960s.html
années 1970-79: http://plaque.free.fr/f_1970s.html

2- Combien de chiffres devant les lettres?

Le système de numérotation actuel date de 1950.

Les plaques sont depuis le 1/01/1950 composées de 1 à 3 chiffres (4 à Paris) puis 1 lettre (puis deux lettres une fois atteint le Z, puis trois lettres une fois atteint ZZ) puis le code département.

Certains départements très peuplés (13, 33, 59, 62, 69, 76, 78), pour éviter d'arriver trop vite à ZZ, sont passés rapidement de 3 à 4 chiffres juste après 1950 et ils étaient donc déjà à 4 chiffres à la sortie de la DS.
C'est donc ce qui explique par exemple que la plaque 69 en illustration ci dessus a 4 chiffres (7407 AQ 69).


La plupart des départements ont eu 3 chiffres jusqu'à 999 PZ puis 4 chiffres à partir de QA, avec des changements qui s'échelonnent à partir de 1965, selon le département.
(par ex: le 71, ça se fait à "QA 71", c'est à dire 1969)

Voici à quelle série chaque département est passé à 4 chiffres :
 

QA 01 MA 11 FN 2B QA 30 MA 40 QA 50 QA 60 JU 70 QA 80 EX 90
QA 02 LA 12 QA 21 QF 31 NG 41 QA 51 QA 61 QA 71 PA 81 QA 91
QA 03 AA 13 QA 22 JZ 32 QA 42 LG 52 EA 62 QA 72 GS 82 A 92
LK 04 QA 14 ML 23 Q 33 HA 43 QA 53  QA 63 QA 73 QA 83 A 93
JX 05 GA 15 QA 24 QA 34 QA 44 QA 54 QA 64 QA 74 QA 84 A 94
RA 06 QA 16 QA 25 QA 35 QA 45 QA 55 QA 65 A 75 QA 85 QA 95
LG 07 QA 17 QA 26 QA 36 HB 46 QA 56 QA 66 EF 76 QA 86  
QA 08 QA 18 QA 27 QA 37 QA 47 QT 57 QA 67 QP 77 QA 87  
FA 09 QA 19 PY 28 SA 38 GA 48 QA 58 QA 68 AF 78 QA 88  
LG 10 FC 2A QA 29 QA 39 QA 49 AE 59 U 69 QA 79 PA 89


3- Paris et la petite couronne

Il y a un petit cas particulier pour la région parisienne. En effet, la loi du 22 Juillet 1964 réorganisa le département 75 ("Seine": c'est à dire Paris et petite couronne), et 78 ("Seine et Oise"), ce qui conduisit à la création des 91, 92, 93, 94 et 95, avec :

- initialisation en 1965 des immatriculations des départements du 91, 94 et 95 (le 94 directement avec 4 chiffres, 91 et 95 avec 3 chiffres)
- initialisation en 1967 des départements du 92 et 93 (directement avec 4 chiffres)

Ci dessous pour mémoire la carte du démembrement de l'ancienne "Seine", qui créa le 92 (Hauts de Seine),93 (Neuf-Trois) et 94 (Val de Marne):



 

L'opération s'accompagna du désossage du 78 (appelé "Seine et Oise" dans son ancien périmètre), qui précédemment faisait le tour complet de la Seine (en l'englobant), et qui fut donc séparé en trois gros morceaux: 78 (renommé Yvelines), 91 (Essonne) et 95 (Val d'oise), avec aussi des rattachements de communes isolées au 77 (déjà existant) ainsi qu'aux 92, 93 et 94 issus de la Seine.



Exemple ci-dessous avec la commune de Neuilly-Plaisance (Est de Paris), ancienne commune du 78, rattachée au 93.


Conclusion:
une DS premier nez qu'on retrouve en immatriculation d'origine dans un vieux garage abandonné au Perreux sur Marne, eh bien elle est immatriculée 75!
On en retrouve une autre quelques mètres plus loin à Neuilly-Plaisance, celle-ci est immatriculée 78.
Et si on en trouve une immatriculée 1 A 93, elle ne date que de 1967...

Je pense que les provinciaux sont déjà au chapitre 4, je me trompe?


4- Une petite anecdote de transition

Georges SÉGUY, dirigeant la CGT, se vit offrir par les militants, pour son départ à la retraite, et dans un mépris incompréhensible de la fidélité historique de la cégète à la Régie Renault, une DS noire immatriculée fictivement 1 CGT 75 (si vous me trouvez la photo, je vous ferai un baiser à la russe!)

En cela, les rouges se mettaient, probablement sans le savoir, en contradiction flagrante avec la mythique circulaire Poniatowski.
Circulaire Poniatowski? Kesako?

 

5- la circulaire Poniatowski

Ah le beau document que voilà, incarnant tout le génie de la règlementation française (cliquez pour agrandir).

Il s'agit donc de la Circulaire 76-484 du 22 octobre 1976, qui nous dit ceci:

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Paris, le 22 octobre 1976.
Le Ministre d’État, Ministre de L’Intérieur, Michel PONIATOWSKI

Il a été porté à ma connaissance que l’attribution de numéros d’immatriculation de véhicules automobiles comportant un seul chiffre est particulièrement recherchée. L’opinion publique considère, en effet, que ces numéros sont réservés à des personnalités qui bénéficient de ce fait d’une indulgence particulière de la part des forces de police.

Pour mettre un terme à ces pratiques qui portent atteinte à l’égalité des citoyens au regard de la loi et des règlements, je vous prie de donner à vos services les directives suivantes :

1°/- Les immatriculations devront commencer au chiffre 11. Les dix premiers chiffres de chaque série ne devront jamais être attribués.

2°/- Les numéros d’immatriculation seront accordés uniquement dans l’ordre chronologique de réception des demandes.

3°/- Le chiffre correspondant au numéro de codification du département (par exemple 75 pour Paris, 13 pour les Bouches-du-Rhône etc..) ne devra jamais être utilisé.

Vous voudrez bien veiller à l’exacte application des présentes instructions.

------------------------------------------------------------------------------

Le Docteur Danche, sourire narquois aux lèvres devant ce texte fondateur, se permettra juste de "porter à la connaissance" du Ministre que la très indéfinie "opinion publique", si on lui interdit les numéros 1 à 10, en conclura sans nul doute que ce sont donc les 11 à 21 qui deviennent recherchés....

NB: la circulaire est postérieure à l'époque DS, mais je n'ai pu résister au plaisir de vous en parler.

5- Les tampons pour homme

A l'époque des premières DS, des artisans peintres venaient à la demande des garages réaliser à main levée l'immat, certains étaient de véritables artistes.

On les faisait aussi au tampon, à ne pas confondre avec les pochoirs.
Lisez bien, les jeunes:

Les pochoirs, ce sont des tôles en aluminium évidées pour pouvoir y peindre le numéro à travers, ce qui donne un résultat peu satisfaisant pour les zéros et les neufs par exemple: cette technique très frustre ne convient que pour les caisses de l'armée.

Les tampons, ce sont des pièces en bois recouverte d'une partie caoutchoutée légèrement arrondie ayant la forme de la lettre ou du chiffre. Dans ce coffret en bois, on trouvait toutes les lettres et les chiffres, en grand et petit format pour les motos, de la peinture spéciale réfléchissante de marque TIFLEX, des rouleaux encreurs, des pinceaux caoutchouc pour les retouches et des sacs tamponneurs. Avant qu'il n'y ait le commerce des plaques, c'était le moyen le moins cher pour réaliser les immatriculations.


6- Moralisation de la politique

Quand Emmanuel Macron est devenu Président, il nous a promis une moralisation de la vie politique française.

Franchement il était grand temps.

Regardez ça.

En 2017, le premier ministre socialiste sortant, Bernard Cazeneuve, le jour de son départ de Matignon, choisit de partir en DS noire, pour le clin d'oeil.

L'engin arrive, il est pas trop mal, un troisième nez à feux de recul blanc, donc des années 73-75.

Le seul problème: l'immatriculation en QA 75, ce qui nous amène, d'après les tableaux ci-dessus, à ... début 1965.
Phobie administrative au département des cartes grises?

 

7- florilège de photos d'immatriculations d'origine sur DS

Pour terminer et reposer l'oeil, quelques photos d'immatriculation d'origine. Envoyez moi les vôtres!

J'espère ne pas vous avoir rasés par cet article et je précise que pour écrire cette page, je me suis librement inspiré des informations présentées sur le site (http://sfpi2.com/sfpi2/) que je vous invite à parcourir.

 

 

1956
encore une millésime 56! Le recensement d'Othello n'est pas fini!

1957

(noter le 75 en plus petit comme ça se faisait parfois à l'époque)

1958
1959
avec des traits de séparation
1960
(eh oui, 4 chiffres pour ce corbillard du 76: voir le tableau explicatif montrant que les 4 chiffres commencent à EF76)
...mais seulement trois chiffres chez ces bouseux du 87

1961
(on retrouve sur la DS Ambre doré du musée Fradet une plaque peinte à main levée.

Derrière, la bleu nuage 1959 possède le haut de gamme: une immatriculation en relief, sur une plaque séparée et de forme adaptée au pare-chocs, vendue par la marque Robri.)

1961
(incroyable, la 1 BN 15 est en exil aux Etats-Unis!)

1961
(vous aurez cette photo somptueuse en meilleure définition, en cliquant dessus.
Ce photomontage est sous copyright
(c) http://www.myartdesign.fr/
)

1962
Avec des butoirs encadrant harmonieusement la plaque
1963
(avec les lettres peintes)
1964
ici pour illustrer que sur DS, la plaque arrière a son contour qui suit exactement l'enfoncement de la plaque de police. Les angles sont donc arrondis.
1965
(la DS19M noire du premier Préfet du Val de Marne, Lucien Lanier)
1965
(vue couleur cette fois de la plaque en deux parties, sur fond blanc)
1967
(Encore une immatriculation à une lettre, on ne voit ça sur DS que sur la petite couronne. Le 92 fut créé en 67, comme cette ID)
..tout comme la Seine Saint Denis. Ici illustration de la peinture au tampon.
1967
ici la version avec autocollants individuels, très résistants
1969
(avec le trou pour la manivelle)
1971
(peint au tampon à même la plaque)


Et pour terminer, une petite précision: on ne dit pas "immatriculé" mais "il m'a pris trois fois par derrière". C'est pas très fin, mais c'était le moment ou jamais pour la placer.