La presque commande d'un intérieur 'export" en 1967

Vous avez lu mon dossier "Export", et vous êtes donc bien au fait que, pendant une période des années 60, il était possible, sur DS et ID, de concilier une finition "Confort" (tapis de laine, accoudoirs, ..) avec un materiau "Luxe", en l'occurence le plastique bufflon.

Cette possibilité, non mentionnée dans les documents officiels, est appelée "export" par la tradition orale, mais sans grande preuve derrière, certains des véhicules n'ayant jamais quitté la France, cette ID, par exemple.

 

Je n'ai pas dans mes archives de bon de commande montrant la commande d'un tel intérieur, qui aurait pu nous donner des indices sur la façon de commercialiser cette finition.

Ou plutôt si. J'ai ceci, transmis par Eric, c'est une série de trois documents.

 

Le 4 Avril 67, un quidam dela rue de la Roquette commande un break ID21 vert jura, avec plein d'options.

Il est clair que vu le niveau des options, l'engin sera en finition Confort, la finition Luxe visant à tirer les prix vers le bas.

 

Et là coup de théâtre, on voit que la commande est bien celle d'un intérieur en simili bufflon havane.

"Export mon cul!" si vous me passez l'expression.

C'est donc bien quelque chose qu'on pouvait avoir en standard pour une commande France.

 

Mais là où le mystère s'épaissit c'est trois semaines plus tard.

Car le break sera bientôt livré et.... maintenant son intérieur est tissu vieil or!!!

 

Et sur la facture finale, ça ne dit plus rien sur la question.

Ca ne dit plus non plus qu'il a la banquette arrière rabattable.

 

 

Le break d'Eric a bien la pastille Vert jura, en finition Confort, et son intérieur est vieil or, avec la banquette rabattable.

 

Et c'est donc là où on se perd en conjectures: que s'est il passé entre le 4 et le 25 Avril?

Le commercial s'est il mieux renseigné, et a-t-il dû expliquer qu'un intérieur simili c'était seulement pour l'export, pour des histoires de réduction de taxes à l'étranger? Ou y avait il une rupture de stock? un modèle presque identique sauf l'intérieur, qu'on pouvait livrer tout de suite? Un changement d'avis du client?!

A qui pourrions-nous le demander?

Sans doute au client, ou mieux, aux commerciales, Mesdames Denis et Roger, dont le nom figure sur la commande au garage Citroën du Boulevard Voltaire, à Paris?

Qui sont des collègues à Mmes Capedeville et Barthelemy, que nous avions déjà rencontrées lors de la présentaiton complète de ce garage sur ce lien.

Je vois bien la dame de gauche répondre "vous voulez dans votre break un intérieur lavable, en plastique, mais bien sûr, Monsieur, je vous mets ça de suite sur la commande".