le Warning, par le Docteur Danche

To warn: avertir.

Le warning est un signal de détresse pour avertir d'un danger, en faisant fonctionner tous les clignotants à la fois.

En général, pourtant, quand on met "ses warning" (ça s'emploie au pluriel, et je pense sans en être bien sûr que ça ne s'accorde pas...), le danger se réduit souvent à un conducteur en train de faire la queue au bureau de tabac ou à la boulangerie.

Mais bon, dans un bouchon qui se forme, on sent que ce dispositif d'alerte peut avoir une certaine utilité.

 

Le Warning apparait en série sur DS et ID au moment du millésime 75 (Septembre 74).

C'est un bouton non assorti aux autres, son entourage est en général noir, mais je l'ai vu aussi (plus rarement) en chromé.

Je suppose que ce bouton provient de celui de la GS.

 

 

Il existe aussi de rares blocs compteurs DS avec un pictogramme warning ajouté entre les deux voyants de clignotants.

Je ne sais pas sur quel modèle exotique ça pouvait être installé.

 
 

Avant l'année 75, on trouve aussi des DS/ID équipées de warning, mais le bouton est différent: il comporte quatre flèches.

Je suppose, sans en être sûr, que cela pouvait être monté à partir de 1969, en accessoire, mais pas en option.

Si quelqu'un a le bon de commande avec l'option, pour me donner tort, qu'il me l'envoie!

 

En tout cas la photo de droite, où le bouton au tableau de bord est usé, montre sans doute que c'est la voiture d'un gros fumeur qui avait l'habitude de beaucoup s'arrêter sur l'arrêt de bus pour aller refaire le plein de fumigènes.

La monte de warning a posteriori s'est pratiquée aussi sur modèle avec des tableaux de bord plus anciens.

Il y a même une note de 1973 qui explique comment faire avec en illustration un tableau de bord id avant 1969.

Sur ces tableaux de bord plus anciens, le bouton warning n'est pas le même, il est rond.

 

 


Et enfin, sur certains modèles export (par exemple USA), on trouve le même bouton, mais avec le libellé HAZ, pour Hazard.

Eh oui, même les Anglophones ne disent pas Warning, ils disent Hazard.

Mais bon sang, pourquoi employer en France un nom anglais?
Sans doute, c'était plus court que "commutateur des feux de détresse".

Mais au moins l'orthographe anglaise n'a ici pas été modifiée, on n'est pas tombé dans les délices de la francisation approximative, comme sur des mots comme "fioul" ou "gazole".

Vous imaginez si on écrivait ça "ouarninne-gueue"?


 

Sur les modèles USA, on trouve aussi des boutons Warning avec les mystérieux libellés "G1", "G2" et "G3", ajoutés, j'imagine, par l'importateur.

Sur toutes les DS USA millésime 72, on a le bouton "G1".

 
Sur SM USA on trouve le "G2". Et sur GSA USA, on a observé un "G3".