Les portes des Citroën DS et ID, par le Docteur Danche

Naturellement, on peut dater une porte en examinant sa poignée, le changement le plus évident étant: poignées plates à partir de l'année modèle 1972.

Je vous invite à consulter ce dossier sur les poignées pour voir les autres finesses du sujet.

Mais quand on examine une voiture, la science des poignées connait une limite, c'est que les poignées ont pu être changées.

Ici, pour franchir une étape, nous allons regarder la porte dans sa globalité, l'objet porte en tant que porte.

Pour l'identifier, il faut avant tout regarder les tranches, et la porte en a deux. Nous parlerons ici de tranche avant pour la partie verticale de la porte qui est à l'avant dans le sens de la marche.

 

 

 
Evidemment il y a deux types de portes, la porte avant, avec une découpe courbe, pour la jonction avec le capot (ici c'est donc une porte droite)
...et la porte arrière, plus rectangulaire.

Les portes des breaks et berline sont les mêmes. Par contre, pour intervertir des portes arrière de break et berline, il faut changer la glace.
Mais voyons les divers modèles.  

TYPE 1: le premier modèle de porte (jusque Nov/Déc 56 à confirmer)

Ici c'est une porte arrière droite sur sa tranche avant.

Ce que j'ai entouré dans un rectangle rouge est la caractéristique des toutes premières portes. C'est une rainure porte joint, sur toute la hauteur de la porte. Cette caractéristique concerne les 4 portes (ainsi que les ailes arrière).

Ici la même porte arrière droite 1956 sur la tranche arrière.

La porte arrière, dans tous les modèles, est plus large en bas, et possède sur sa tranche arrière un bosselage en creux de forme rectangulaire autour du trou le plus bas.

 

Point important en ce qui concerne la porte arrière, sur les premiers modèles, elle ne comporte pas de traits parallèles.

il s'agit d'un point qui permet en un coup d'oeil de voir si une DS est de l'année 1956.

 

Le deuxième modèle de porte (Nov/Déc 56 jusque 1958)

Sur les portes arrière, des motifs bosselés variés apparaissent, avec notamment des traits parallèles dans le haut.

 


Le troisième modèle de porte (1958 jusque Août 1971)

Au cours du millésime 1958 (le mois est à préciser, je compte sur vos témoignages- Je sais par Mikael que c'est après Février 58), sur la tranche avant, la longue rainure pour le joint disparait, et est remplacée par 6 agrafes.

 

TYPE 3: le dernier modèle de portes (Sept 71- fin de production)

En même temps que les poignées extérieures deviennent plates, la forme de l'embouti change un tout petit peu, mais surtout, les gâches se modifient et prennent la forme d'un PacMan.

Avec ce dernier type de porte apparait la "sécurité enfants".
 
   
Les joints de porte  

Il y a plusieurs générations de joints de bas porte, mais je ne pense pas que la porte elle-même change.

 

Type 1 (1956-1957)

Ici le premier type de profilé de joint (illustré sur une porte arrière).

Il s'accompagne en bout de porte d'un joint (ou plutôt une cale... ayant peut-être un objectif acoustique) sur le dessous de portière, de forme à peu près carrée (c'est un petit machin, il ne va pas du tout sur toute la largeur de la porte).

Ce joint supplémentaire est vissé sur les portes arrière.

...et collé sur les portes avant.

 

Type 2 (1958-Octobre 1963)

Le profilé reste le même mais le joint supplémentaire de bout de porte n'est plus là.

A noter qu'on m'a -paradoxalement- signalé aussi l'absence de ce joint sur certaines DS millésime 56...

 

Type 3 (Novembre 1963-1965)

Ici le deuxième type de profilé de joint (illustré ici sur une porte avant): dans le haut il y a une "deuxième couche" de caoutchouc.

 

Type 4 (1966-75)

le dernier modèle de profilé de joint.

   

L'épaisseur des vitres

L'épaisseur initiale des vitres est de 6mm (voir ci contre).
Autour de Mai 1957, on passe à du 4mm.

Il y a des exceptions à cette règle pour les modèles export, notamment USA.

   

Les cabochons ovales de finition

il y a au moins trois générations successives.

De gauche à droite:

modèle 55-56
modèle 57-58
modèle 59-75

 
On observe le cabochon très plat (le plus ancien) sur les portes sans traits parallèles bosselés.
   
Les cabochons ronds de finition
(obturateurs des trous de réglage des vitres)
 

Il y a selon mon ami Captain Molaire deux types successifs de ces joints ronds, qu'il illustre par la photo suivante.

Je ne m'avance pas trop sur l'année de transition...

 
   
   

Et pour terminer ce sujet, voici une porte arrière droite très ancienne toute dans son jus.

Déjà sur la tranche avant, on voit que ce n'est pas de la niounioute: elle a la fameuse rainure avec son joint dessus.

On est bien sur le premier modèle.

ici quelques détails: la fixation par vis du joint du dessous.  
le caoutchouc ce fenêtre est lui aussi vissé Comment faut il interpréter cet autocollant dans la porte?
La porte daterait de Novembre 56?

Sur le panneau de porte qui accompagne la porte, on reste devant un mystère insondable, car le matériau est totalement inédit.

Le panneau a t il été regarni? Peu probable vu les traces d'origine et les autocollants qu'on trouve à l'arrière.

Alors quelle histoire donner à cette porte?

Et puis...faut-il vraiment interpréter le 11-56-N comme une date? Sachez juste que la porte a été vendue à Huub comme... une pré-série 55!