les carénages  et les pare-chocs avant des Citroën DS et ID, par le Docteur Danche



Le "premier nez" des Citroën DS et ID (1956-62)

C'est la toute première génération de DS/ID (1956-62), pour l'identifier, voici deux critères simples:
1- son pare-chocs avant est sans butoirs en caoutchouc
2- sur les ailes avant, il n'y a un petit lumignon rouge au dessus des phares, et pas de bouche d'aération sous les phares

 

 

Pour cette génération , il y a deux finesses qui différencient la DS de l'ID.

finesse 1: la matière du pare-chocs

Le pare-chocs de la DS est en en acier chromé sur les toutes premières jusqu'en Février 1959. Facile de le reconnaitre: c'est le seul qui rouille.

 





Après Février 59, le pare-chocs devient en inox (il ne rouille donc plus). au passage, la forme de la lame du pare-chos change légèrement. A gauche le modèle ancien, en acier chromé.

Sur les premiers pare-chocs inox, les crosses restent en Zamak chromé.

Ces crosses deviennent plus tard en inox.
Quand exactement, je ne sais pas, avant Juin 62 en tout cas.
Peut-être pour le millésime 62?

Le pare-chocs de l'ID premier nez (y compris les crosses) est quant à lui entièrement en alu.

L'alu ne rouille pas, mais se ternit et devient alors très reconnaissable. Par contre, quand il est poli, il est plus blanc, et même plus étincelant que l'inox.


finesse 2: la DS possède une garniture chromée en haut de la jupe

 

... que n'a pas l'ID.

A noter que les ID de Forest ont cette garniture chromée.

Par ailleurs, jusqu'en Avril 57 environ (en date de sortie de chaine), ce qui correspond en général au mois de Mai pour l'immatriculation, la DS a une jupe alu striée.

Et, quand il y a ces jupes en alu strié, la partie centrale de la jupe est peinte en noir quelle que soit la couleur de la caisse, ici l'exemple du vert printemps

 

Le "deuxième nez" des Citroën DS et ID (1963-67)

Cette génération se reconnait par:

- l'ouverture d'air sous le phare avant, et les butoirs en caoutchouc (contrairement au nez1)

- les phares ronds (contrairement aux phares sous verre, en amande, du nez3)

A partir de cette génération, les pare-chocs sont uniformisés entre DS et ID

 

 
A noter une évolution de la forme du carénage inférieur au moment de l'introduction du millésime 66, qui permet d'aider à la datation des modèles.  

1963-65 (DS/ID break)
1963-66 (ID)

1966-67 (DS/ID break)
1967 (ID)

Quelques compléments pour votre gouverne:

- le trou de manivelle est décentré

- et, moins connu, ce trou est plus petit avant 66 qu'après (une découverte du professeur Petriman un jour qu'il jouait seul avec un pied à coulisse)

- sur les modèles 66 (DS/ID break) et 67 (DS, ID break et berline), il y a en réalité une tôle supplémentaire, appelée "déflecteur" dans le manuel de pièces détachées, qui vient se fixer sur la tôle d'habillage ou jupe.

Le déflecteur est ici entouré, et on distingue nettement le profilé caoutchouc permettant l'appui de l'un sur l'autre.

- l'évolution de carénage avant n'a pas lieu la même année sur DS et sur ID (l'ID 66 berline reste en moteur trois paliers/ anciennes entrées d'air)

 

Une conséquence peu connue est que les bananes n'ont pas la même taille sur les deux modèles de carénages. la banane des pare-chocs des modèles 66 (DS/ID break) et 67 (DS, ID break et ID berline) est bien plus longue!

 

Le "troisième nez" des Citroën DS et ID (1968-75)

Le nez 3 est la dernière évolution des DS, avec notamment les phares sous verre, en amande.
La plaque d'immatriculation passe sous le pare chocs.

 
En cas d'option climatisation usine, le pare-chocs est troué de façon originale mais assez disgracieuse.
 
Les Clim Chausson accessoires impliquent, soit ces pare chocs troués, soit des grilles dans la jupe pour les condenseurs.  
 

Enfin sur ce dernier type de pare-chocs, en Juillet 72, les ferrures passent de noir à marron (en même temps que de nombreux autres éléments d'habillage moteur).

Par ailleurs Aubelix m'a signalé deux modèles de ces ferrures, sans que l'on puisse en dire plus à ce stade.

Naturellement vous êtes les bienvenus pour m'écrire si vous avez fait des observations sur ces points.

 

Et enfin une petite curiosité, découverte sur le site "DS in Asia".

Pour les modèles au Japon, les butoirs sont un peu rabotés, cela pour profiter d'une règlementation locale sur les voitures de moins de 4,7 mètres!