Les freins de parking des Citroën DS/ID, par le Docteur Danche


Le frein de parking, ou "frein à main" est ce levier d'apparence insignifiante qui provoque chez les jeunes conducteurs (et conductrices) l'angoisse indescriptible du démarrage en côte:

"O pute borgne, quand je vais lâcher le frein, sur combien de mètres vais-je partir en arrière?"

"Mais que me veut donc le moniteur avec son "point de patinage", je ne fais pourtant ni de la couture ni du patin à glace??"

"Putain que le feu en haut de la côte reste au vert, putain que le feu en haut de la côte..." etc

Et pour simplifier les choses, sur DS/ID le frein à main est en fait à pied, mais pas sur toutes. Revue de détail.

 

 

Plusieurs d'entre vous m'ont fait remarquer que mon dossier était très difficile à suivre, je me fends donc de ce tableau de synthèse.

  DS BVH DS BVH Pallas DS BVM DS BVM Pallas ID berline break BVM break BVH
1956

premières DS: frein de parking à pied, déverrouillage à main.

Support beige.

           
1957       premières ID: frein de parking à main, poignée noire

   
1958      

Mars 58: Poignée beige

   
1959          
1960      

idem ID  
1961       idem ID  
1962       idem ID  
1963       idem ID  
(Février 63)
idem ID
(Février 63)
idem ID
1964   idem ID idem ID idem ID  
  DS BVH DS BVH Pallas DS BVM DS BVM Pallas ID berline break BVM break BVH
1965 idem DS BVH idem ID idem ID idem ID  
1966



Bouton plus gros, strié, convexe et chromé en son centre


idem ID idem ID idem ID  
1967 idem ID idem ID

jusque Mars 67: poignée beige

Avril 67 : poignée noire

idem ID  
1968

bouton bombé, sur support noir




idem ID idem ID

 

idem ID idem DS BVH
1969 idem ID idem ID idem ID idem DS BVH
1970 idem ID idem ID idem ID idem DS BVH
1971 à fin

levier coudé, uniformisé pour tous les modèles

idem DS BVH idem DS BVH idem DS BVH idem DS BVH idem DS BVH  

 

Mais cette synthèse ne vous dispense pas de lire tout le détail ci-dessous.

 

Les berlines ID (1957- Février 58)

Les premières ID ont un pur système à main, actionné par une poignée à main gauche, de couleur noire.

Pour le verrouiller, on tire à fond vers soi. Pour déverrouiller, on tire un peu vers soi, puis on pousse cette manette à fond vers le bas. Globalement assez pratique pour un homme de taille normale, le problème du déverrouillage devient plutôt complexe pour quelqu'un ayant de petits bras, surtout quand il y a port d'une ceinture de sécurité (en option à partir de 1964).

Avec mon ID 67, je me souviens de ma femme défaisant sa ceinture, et passant son bras droit* à travers le volant pour accomplir l'opération, une vraie galère.


*elle ne pouvait utiliser le bras gauche, sa poitrine opulente étant arrêtée par le volant, je vous laisse imaginer la scène.

 

Les berlines ID (Mars 1958-Mars 67)

En Mars 58, la manette devient beige.

ici un gros plan d'une ID 1964

Les berlines ID (Avril 67-70)

la manette redevient noire.

le changement de couleur a lieu au cours du millésime 67, sans que je puisse affirmer la date. La plus ancienne ID que ce connaisse à manette noire est d'Avril 67.

 

Les breaks ID (1960-Mars 67)

Sur break ID, la manette de la poignée est beige, identique à celle des berlines.

Les breaks ID (Avril 67-70)

Comme sur ID berline, au millésime 68, la manette des breaks devient noire.

Ici un zoom sur la poignée, qu'on voyait mal à la photo précédente.

J'en profite pour préciser qu'il y a une petite molette ronde qui empêche le déverrouillage. Cette molette est présente sur tous les modèles ayant une telle poignée, c'est l'antivol de base d'une ID, qui ne marche bien sûr qu'avec ceux qui ne connaissent pas le truc.

Les breaks ID à BVH (1968-70)

Les breaks à BVH, sur leur courte période de production (1968-70), ont le frein à main des DS BVH de la même période, que l'on va voir plus bas.

 

Les DS BVH (1955-1967)

Sur les premières DS, le frein à main est à pied: il se met en appuyant la pédale de gauche à fond, et il se défait par la boule noire à main gauche. Ce système, très ergonomique, a d'ailleurs été repris par Mercedes (sur la W114/115 en 1968).

Ce bouton noir sur support gris perdure jusqu'au millésime 67 compris.

Une précision: si on met la boule noire dans le cran, on ne peut plus serrer le frein avec le pied: la pédale s'enfonce, mais sans se bloquer. L'intérêt de cette fonction de verrouillage est que si, sous un pretexte quelconque, les freins hydrauliques ne fonctionnent pas ou plus, il est possible de freiner avec le frein de parking sans que celui-ci reste enclenché.

Il existe aussi un accessoire, l'antivol Simplex "Cerbère" qui permet de verrouiller à clé le frein à main.

Pourquoi pas!

Les DS BVH (1968-1970)

Pour le millésime 68, le support du bouton devient noir, et le bouton de déverrouillage change de forme (ici c'est une DS confort BVH 70)

Les DS Pallas BVH (1965-70)

Sur DS Pallas, outre le luxe insensé dégagé par les moquettes et les garnitures, le bouton de commande du frein de parking est spécifique, chromé (ainsi que l'entourage de la pédale).

Le bouton est aussi plus gros, et convexe

Le cas particulier des DS à boite mécanique (Fév 63- Mars 67)

En Février 1963 apparait l'option "boite mécanique pour DS". Les DS à boite mécanique (y compris les DS Pallas) ont, curieusement, le même frein à main qu'une ID ou un break.

Ici une rare Pallas à boite mécanique, dans son premier millésime (65), avec la manette beige de la période 63-67.

Le cas particulier des DS à boite mécanique (Avril 67-70)

Sur DS BVM, la manette devient également noire en Avril 67. Ici une Pallas d'après Avril 67.

 
Ici une DS21 confort 68.

L'uniformisation de 1971

Au millésime 70, l'uniformisation avait commencé (le même tableau de bord pour tout le monde), mais n'était pas parachevée puisque les ID (DSpécial/DSuper/breaks) et les DS BVM avaient cette commande de frein différente.

 

Pour 71, c'est l'uniformisation générale, tous les modèles (ID, DS BVH/BVM, DS pallas, break..) auront donc un nouveau système unique, de type DS main/pied; le levier de déverrouillage change au passage: il devient coudé, avec du plastique noir au bout.

Ici une commerciale 71.

 

et une Pallas 73
 

Addenda (merci à Jean-Michel pour ces deux précisions)

L'exception qui confirme la règle

pour les modèles à volant à droite, le frein de parking des boite mécanique reste de l'ancien modèle (celui qui se verrouille avec la main) jusqu'à la fin de production.

 

La précision qui tue

On a vu sur les tableaux précédents qu'il fallait faire la différence entre BVM et BVH. Alors, quid de la DS à boite auto, Borg Warner?

La réponse: la Borg Warnet est du type DX, comme les DS à BVH. Donc, pour son frein de parking, la Borg Warner suit les règles de la DS à BVH.