L'ID19F Familiale, par le Docteur Danche

 

Genèse

L'ID19F "familiale" se différencie des autres breaks ID19F par ce qui est illustré sur l'image commerciale ci-dessus, c'est à dire sa capacité à loger confortablement 8 personnes: 3 devant, 3 sur des strapontins face à la route, et deux sur la banquette arrière, qui est située très en arrière par rapport aux banquettes des autres ID19F.

Naturellement, si on choisit une familiale à sièges avant séparés (option annoncée sur Familiale dans un courrier aux agents de Novembre 1961), la numérotation est à revoir de 1 à 7 seulement...

Quand je dis "loger confortablement", il est naturellement sous-entendu: quand les passagers ont bien compris qu'il faut s'installer DANS la voiture.

Dans la généalogie Citroën, ce modèle ID "familial" a pour ascendant direct la Traction avant "familiale" et ses 8 "bonnes places face à la route".

Et sur le tract ci-dessous, notre bonne vieille Traction nous annonce même...9 places! Eh oui, avec un peu de cran, on peut loger à trois à l'avant...
La Traction familiale se reconnait immédiatement des autres Traction, de par sa longueur démesurée et surtout de par sa coque différente: elle a en fait, de chaque côté, une fenêtre en plus à l'arrière, dans la custode.

J'ai aussi vu des Tractions familiales avec seulement deux strapontins.
Je ne sais pas trop quoi en penser, si vous avez des connaissances là-dessus, dites moi.

Si on remonte plus haut encore dans la généalogie Citroën, les C4/C6, dès les années 30, existaient déjà en version Familiale, c'est à dire avec 6 glaces et deux strapontins amovibles.


Par rapport à ces modèles ancestraux, l'ID19F familiale a cette force de ne pas avoir une coque particulière visant à lui ajouter une fenêtre: elle a le même châssis que toutes les autres ID19F, du fait de la surface vitrée exceptionnelle du modèle standard. Une fois, un jour de grand soleil, des gars m'ont dépassé sur l'A4 en se marrant, et je les ai entendus se dire entre eux "cette caisse, c'est un solarium à roulettes".

Et c'est tout à fait ça.


présentation: salons 58 et 59

Le sujet a été entièrement traité dans le Dancho-Expert sur les breaks de présérie, je vous invite à le relire au plus vite si vous n'avez pas tout en tête, en cliquant sur la couverture miniature.

Si vous n'avez pas non plus toute la journée devant vous, alors voici l'histoire dans les grandes lignes.

Dès Octobre 57, les premiers dessins d'un dérivé "familial" de l'ID circulent, mais le dessin de l'arrière est encore un peu hésitant.

Un an plus tard, une "familiale" de pré-série est présentée au salon 58 (modèles 59), mais c'est en fait, non pas une familiale comme on les connait, mais un break Confort, avec sa banquette arrière et ses strapontins en quinconce.


La familiale dans sa formule définitive (trois strapontins face à la route, et une banquette arrière très reculée) sera présentée au salon suivant, le salon 59.

Voici une vue peu courante de ce salon On voit à gauche l'affiche célébrant la victoire au Monte Carlo, et juste devant, il y a la familiale (on la devine, hayon ouvert). Par ailleurs, tout à droite de la photo on voit la fameuse présentation des portes dans les divers coloris du nuancier, égayées par des des mannequins (en chair et en os) habillées de robes taillées dans les tissus des DS et ID.


Et voici même une photo d'une de ces femmes, habillée de helanca et rêvassant dans l'ID19F familiale du salon.
NB: au passage, je cherche d'autres photos du stand Citroën à ce salon 59, si vous en avez.

 

Marketing (catalogue)

Le dépliant commercial, dont j'extrais les bonnes pages, nous montre une familiale écaille blonde, intérieur helanca marron. Sur ce catalogue, l'armature métallique des strapontins est couleur caisse. Elle sera couleur châssis (gris rosé) pour les modèles effectivement commercialisés.

Et voici une très jolie photo du "making of" de la photo de couverture du catalogue.


Reconnaitre une familiale

Sur quel critère reconnaitre à coup sûr la photo d'une familiale?
Par exemple, sur cette photo, selon vous, c'est un break ou bien une familiale?

Réponse:

...

...

...

 

...

 

...

 

...

 

...

 

c'est un break.

En fait les deux passagers arrière sont installé de guingois pour faire croire sur la photo qu'ils sont dans le sens de la route, mais en fait ils sont sur les strapontins en quinconce qui sont dans le coffre du break.

Sur une familiale, la banquette est très reculée, mais, surtout, les strapontins sont proches des sièges avant. Dans une familiale, la rangée des gars à l'arrière aurait bien été à peu près au même niveau que sur la photo, mais par contre, la rangée des gars du milieu aurait été plus avancée par rapport à l'aile arrière.

Caractéristiques

Plus précisément, par rapport aux autres ID19F, la familiale n'a que trois véritables caractéristiques:

- caractéristique 1: un réservoir de même contenance que les autres ID19F (60L), mais de forme différente et installé plus reculé, sous la petite tôle de fond de coffre. Cette photo avec garnitures retirées nous montre aussi à quel point le coffre est rétréci par rapport aux autres ID19F...

Par ailleurs, le coffre est ganri d'un véritable tapis, qui se fixe au chassis par des oeillets rentrant dans des picots.

 

- caractéristique 2 (commune avec les ambulances): des panneaux de portes entièrement lisses à l'arrière pour que ça ne frotte pas sur les strapontins.

- caractéristique 3 (la plus évidente): les trois strapontins, la banquette arrière, et les tapis de sol particuliers qui en découlent.

Voici un lien si vous souhaitez légitimement approfondir ces trois caractéristiques.

 

Démarrage de la commercialisation

la familiale ne sera commercialisée qu'en Juin 1960, c'est à dire nettement plus tard que les breaks ID19F, vendus par le réseau à partir d'Octobre 1959. En ce qui concerne l'annonce au réseau de ce nouveau modèle, vous pouvez lire le courrier: l'annonce de la familiale au réseau


Numéros de série

Sur les premiers millésimes des ID19F, les numéros de série sont différenciés:
les numéros des breaks commencent par 330xxxx, les commerciales et les ambulances commencent par 334xxxx, et les familiales commencent par 338xxxx.

D'après le PV des mines de l'ID19F, la numérotation des familiales commence à 3380002.
Question: a-t-on des traces des toutes premières familiales?
Réponse: oui, j'ai trouvé dans les archives de l'importateur finlandais, les références de quelques unes des toutes premières ID19F export:

Le 30 Juin 1960 sont arrivés à Helsinki:
- 2 familiales confort, numéros 3380020 (noire intérieur helanca gris) et 3380021 (gris palombe intérieur helanca gris)
- une série de 8 breaks luxe, numéros 3304030 (noir, intérieur ficelle), 3304031 (écaille blonde, intérieur ficelle), etc jusqu'à 3304037

Ce qui illustre le fait que les familiales sont particulièrement peu nombreuses pour le premier millésime de production, du fait du démarrage tardif de leur production, par rapport à celle des breaks. D'après les numéros de série donnés par O De Serre, il y a eu la première année seulement 346 familiales construites (on va jusqu'au numéro 3380346), contre 4431 breaks.

Et à ce jour, je connais seulement deux familiales survivantes du millésime 60: la numéro 3380110 (du 23 Juin 60), et la numéro 3380161 (du 8 Juillet 60).

 

Survivantes

De façon générale, les familiales ont été peu construites, mais en proportion, elles ont plus survécu que les breaks: elles étaient par essence destinées à de tranquilles voyages de familles nombreuses, et non pas à être usées jusqu'à la corde dans des transports de matériaux.

Je vous propose derrière les liens ci-dessous les portraits détaillés de trois de ces familiales survivantes:

une ID19F familiale 1960, bleu monte-carlo intérieur helanca marron, en utilisation régulière.

une ID19F familiale 1962, bleu pacifique, intérieur helanca gris, sans doute la plus belle en circulation.

une ID20F familiale 1969, en état "sortie de grange".

Et une ID21F familiale 1970, dans un remarquable état de fraicheur.


mot de la fin

la déclinaison du concept de "familiale" continuera ultérieurement avec la CX, avec cette fois un raffinement supplémentaire: la banquette arrière devient escamotable, et on retrouve ainsi un coffre d'une taille décente, on est quasiment au monospace (même si sur la CX il faut quand même démonter les strapontins pour profiter de tout l'espace...)



D'après certains de mes confrères du Cescqual, la CX (break) serait "furieusement dans l'air du temps", "insolente de modernité", voire "une synthèse encore jamais égalée entre les contraintes des breaks luxueux et celles des utilitaires".

Dans l'air du temps, dans l'air du temps... il me reste des doutes quand je vois ce dépliant....