Les banquettes arrières des Citroën DS et ID, par le Docteur Danche

Ayant beaucoup contribué au mythe de la DS, la banquette arrière propose un espace invraisemblable pour les jambes ainsi qu'une gamme de positions érotiques tout à fait intéressante.

Hélas je me restreindrai ici à exposer les différentes évolutions de cet objet.

 

Evolution du dossier de la banquette

Le dossier de la banquette, sur les premièrs modèles, est identique sur DS et ID confort. Un accoudoir relevable permet la séparation en deux places de la banquette 3 places.

Dans cette zone, le tissu garde sa teinte d'origine, ce qui produit parfois des contrastes frappants.

 

Pour mémoire, sur ID luxe, la banquette n'a pas d'accoudoir, et comporte des parties plastique (ici 1959).

A une date dont je ne suis pas absolument certain, mais autour du millésime 1963 (disons Février 1963), il y a une évolution dans la manière de fixer le dossier de la banquette.

Avant Février 63: deux picots sont solidaires de la banquettes, et viennent de ficher dans deux orifices dans la structure de la caisse au niveau de la plage arrière, provoquant des déchirures des garnitures.

 

Après Février 63: la banquette comporte à l'arrière une série de trous, et elle se suspend à des excroissances sur la structure de la caisse.

Le résultat final fait plus propre, c'est sûr.


Ensuite, au millésime 1969, l'accoudoir change de forme: il est plus large et plus plat sur le dessus. Ici en version Pallas 1974.

 

(naturellement, la banquette change de tissu année après année et selon les finitions: je ne montre ici que sa forme)

   
Evolution de l'assise de la banquette  
Les premières banquettes comportent en dessous un entrelacs de ressorts

La seule évolution à ce ce niveau est qu'à un moment le dessous devient en mousse, et la toile sur le côté change également de matériau.

le treillis métallique général est lui aussi différent.

La date et les modalités de ce changement est un mystère complet pour moi, j'attends vos contributions, voici ce que j'ai pour le moment:

 

DS confort 1966: ressorts

DS Juillet 67 et après: mousse.

DS Pallas 1965: mousse

Avec ces éléments, ça laisserait penser que la mousse fut introduite sur Pallas au lancement de celle-ci (65), et que cela se généralisa aux ID confort et DS vers le millésime 67.

Mais l'info "mousse" sur les Pallas 65 reste à confirmer car Pierre m'a fait passer l'info que sur la sienne, c'était à ressorts.

 

 

 

Composition de la banquette.

 

Suite au déhoussage de sa banquette, Lionel a découvert que la technique de fabrication des banquettes avait évolué.

Ici une banquette vert olive issue d'une DS19 de fin 62.

 

Dans le coin de la banquette, il y a comme un "nid" en crin, enveloppé dans un drap.

Cette banquette rouge, plus récente, mais toujours à ressorts, a quant à elle un garnissage plus classique dans ses coins.

On voit aussi une autre différence.

Sur la rouge , la mousse est positionnée directement contre les ressort.
Sur la verte, plus ancienne, il y a du jute et une sorte de protection type papier réfléchissant entre les ressorts et la mousse.

Globalement la rouge est d'une construction plus simple que la verte, et elle est plus légère.

Personnellement je pense à une évolution de technique de construction, peut-être en même temps que le mode de fixation, en Février 63.

Mais on pourrait éventuellement imaginer que cela soit une différence de construction entre sièges DS et sièges ID confort.

Pour le savoir il faudrait plus d'exemples...