Les ailes arrière des Citroën DS et ID, par le Docteur Danche

D'une audace extraordinaire, cachant la roue et nécessitant donc un piteux démontage en cas de crevaison, l'aile arrière DS est une pièce marquante au niveau du design. Examinons ses différentes versions.

 

Le tout premier modèle d'ailes courtes (jusque Nov/Déc 56 à confirmer)

Comme pour les portes, les toutes premières ailes arrière de DS ont une caractéristique bien particulière: le caoutchouc d'étanchéité vertical est serti sur toute sa longueur dans la tôle de fermeture avant.

Le joint ne tient donc pas avec des pattes repliées comme sur toutes les autres ailes, mais par une sorte de grande rainure.

 

Sur les premières ID (je ne sais pas jusqu'à quand, c'est sûr pour les 57), il n'y a carrément pas de joint en caoutchouc.

 

 

Par ailleurs, l'aile droite, qui porte la trappe de réservoir, comporte une amélioration de la mise en atsmosphère à partir de Fevrier 58.

Auparavant (photo de droite), il y a juste un tout petit trou.

 

Les ailes "courtes" (jusqu'à l'été 59)

Les premières années des DS (AM 56-59) et ID (AM 57-59) sont celles des ailes arrière dites "courtes".

Ces ailes s'identifient par deux critères:


- d'abord elles sont effectivement courtes, c'est à dire qu'il y a un gros vide entre le parechoc et l'aile

- ensuite elles ont un dessin général (juste au-dessus du pare-chocs) qui diffère complètement des ailes longues qui vont suivre, comme on va le voir.



(illustration: ID 19 1958 capucine)

Sur DS uniquement (et non ID), étaient montées d'origine des bavettes sur le côté extérieur des crosses qui remplissent le vide entre les ailes et le pare-chocs.

Par contre, il est plus difficile de remettre les ailes quand les bavettes sont en place. Elles avaient aussi le défaut de se déchirer facilement, c'est pourquoi elles furent souvent enlevées par les premiers propriétaires.

 

En restauration, très peu connaissent ce détail de taille et le vide jure, évoquant l'ID (qui n'a jamais eu ces joints de finition)!

Les ailes longues (à partir de l'année modèle 60)

En effet, voici les ailes arrière à partir de l'année modèle 1960.


L'enjoliveur de bas de caisse n'est qu'un accessoire optionnel, ce qu'il faut en fait remarquer, c'est qu'il existe une ligne horizontale qui part juste au dessus du pare-chocs pour faire une nervure de l'aile sur toute sa longueur.

Dans l'aile courte de l'image plus haut (avec l'aile capucine), au contraire, la nervure épouse le morceau de parechoc qui fait retour et elle n'est pas alignée avec le reste du pli de l'aile.


Ces considérations n'ont qu'une importance relative puisqu'on peut de toute façon distinguer instantanément une aile courte d'une aile longue par l'espace avec le parechoc, ou, encore plus facile, par les catadioptres, qui ne sont pas les mêmes: les catadioptres changent et sont uniformisés DS/ID au millésime 60. Voir ce dossier.

Les ailes ne changeront plus dans leur forme générale jusqu'à la fin de production.

Il y a néanmoins deux finesses.

Jusqu'en Juillet 1964, les ailes comportent des bavettes de forme arrondie, à l'avant des roues, qui épousent l'arrondi de l'aile, vissées sur des pattes de maintien.

 

ce qui implique un renfort de fixation sur l'aile elle-même.

 

En Juillet 64, les bavettes migrent sur les tôles d'habillage de caisse, et deviennent de forme plate.
Le renfort disparait donc sur l'aile.

 

Enfin, en Septembre 68, les ailes arrière changent un peu: elles deviennent plus galbées pour permettre de laisser éventuellement passer des pneus plus larges sur jantes 5 pouces et demi.

Ici une photo avant Septembre 68

 

Et ici une photo après Septembre 68: on voit qu'un pli apparait, et la baguette de bas des Pallas est changée, elle a un coude supplémentaire.

 

Ici une autre photo pour bien illustrer le pli prononcé qui apparait à partir de Septembre 68.

La raison de cette modification sur l'aile est que cette année-là, sur berline DS21 uniquement et sur tous les breaks, la largeur des jantes passe de 5 pouces (trou central rond) à 5 pouces et demi (trou central carré). En revanche, les autres modèles de la gamme (berlines DS20, ID19, ID20) gardent des roues en 5 pouces (trou central rond) jusqu'en mars 1970.

L'histoire ne dit pas si les DS20, ID19 (puis DSpécial) et ID20 (puis DSuper) ont gardé des ailes non modifiées jusqu'en mars 1970. Il est quand même permis de penser que les ailes arrière étaient du modèle élargi sur tous les modèles à compter de Septembre 68.

La jante 5,5 permet la monte arrière en 185 qui sera le standard sur les modèles à injection.

En restauration, le pneu frotte s'il est en 180/185 et qu'on fait l'erreur de ne pas mettre ces ailes plus galbées.