§3: les modèles de Forest

Une DS de Javel, produite fin 55, est présentée au salon de l'automobile belge, et fait forte impression, bien sûr.

Ensuite, elle est exposée au siège, place de l'Yser, dans un environnement paradisiaque.



"Pour vous cette voiture travaille toute seule!" Rien que ça!



Suite à cela, les Belges se lancent à corps perdu dès le début 56 dans la production locale de la DS à l'usine de Forest en banlieue de Bruxelles.

De Javel venaient certaines pièces cruciales (châssis, hydraulique, portes et toits sans doute aussi). Mais les finitions se faisaient à Forest avec des matériaux belges (notamment la sellerie). D'où une foule de spécificités qui rendent ces modèles tellement attachants.

Ces points seront tous présentés sur des modèles illustratifs, citons-les pêle-mêle:

- vitres estampillées "made in Belgium" (Glaverbel et non Saint Gobain)
- phares avants Ducellier plus petits, cerclages spéciaux plus larges avec vis de fixation apparente en haut

- catadioptres très différents sur les modèles à ailes courtes (avant Sept 59)
- catadioptres un peu différents sur les premières ailes longues (une forme ovoïde encastrée), jusqu'à une date inconnue.
- feux de position sur pied milieu de forme différente (au moins à partir d'Oct 62), et perdurant jusqu'au 1/01/65 (ils disparaissent en 1962 en France)
- arrière des sièges à fixations spéciales
- tableau de bord peint en noir sur les ID entre 62 (On lit en général Octobre 62, mais c'est avant. En Mai 62 le tableau est déjà noir) et Sept 64


- toit alu et non plastique sur les ID
- ciel de toit dans un matériau de meilleure qualité
- sur toutes les ID Confort: grands enjoliveurs type DS
- sur toutes les ID: stries large (type DS) sur pied milieu et panneau de custode.
- pare-chocs avant "deuxième nez" sans petit caoutchouc central pour la plaque d'immatriculation




- grands garde-boue aux roues arrière
- Logo "Pallas" spécial sur malle arrière (à gauche sur DS 21, à droite sur DS19)
- garniture inox sous la lunette arrière des modèles Pallas
- à partir de l'apparition de la pastille (1964), double pastille de couleur pour référencer à la fois couleur de caisse et couleur de toit (en France, une seule pastille pour la caisse)

Du côté des breaks, tous les modèls furent produits.

Par ailleurs, sur les breaks ID19F, le toit est, non pas en deux teintes de gris mais uni, de couleur bleue ou bien couleur caisse.

De plus, le hayon est couleur caisse.

La production belge s'arrêta en 1969.

Au cours de la période de la production à Forest, il y eut:

DS19, 20 et 21, ID19F, ID Luxe (ou "de Luxe"), IDéal19 (dénomination commerciale de l'ID Confort), ID Tourisme (un curieux modèle dépouillé, en 1964 uniquement), un curieux retour de l'ID Luxe en 1969, et ID20.



Lire la suite du Danchojournal: présentation de quelques modèles belges