Chaproot, par le Docteur Danche

On ne peut pas dire que la ligne éditoriale de mon site encense la production Chaproot.

Pour autant, je ne vais pas non plus dire que je n'ai aucun intérêt pour ces voitures: on dira juste qu'elles ne représentent pas mon rêve d'enfant, et puis aussi qu'elles sont un peu chères pour moi.

 

C'est pourquoi, si vous avez chez vous un Chaproot et ce que les Espagnols appellent des "cojones" (je crois que c'est une bière), je vous invite à prendre contact pour me présenter votre auto.

A ce jour, deux Chaprootistes sont venus à moi, la peur au ventre: Paul, et Lyonel.

J'attends les autres de pied ferme, mais c'est un peu le désert des tartares, je dois dire.

Présentation de la DS berline 1961 de Paul

Présentation du cabriolet Caddy 1961 de Lyonel

 

 

Et parce qu'être client Chaproot ne signifie pas forcément être un pigeon, je vous soumets ce document annoté prouvant qu'un acheteur, autour de 1960, a demandé tous les prix des berlines, et a donc sérieusement envisagé de transformer une ID Luxe en cabriolet.

J'adore ce concept d'une ID cabriolet, mais sans lave-glace.

 

Ou alors le concept, c'était de mettre un lave-glace Chaproot?

Vu le prix de la fermeture éclair, ce n'était pas forcément un bon calcul.